Questions Fréquentes

Les panneaux solaires thermiques et photovoltaïques fonctionnent tous les deux grâce au soleil.
Cependant, les panneaux solaires thermiques permettent de produire de l’eau chaude, tandis que les panneaux solaires photovoltaïques produisent de l’électricité.

Les panneaux solaires fonctionnent grâce au rayonnement solaire. Ainsi, la luminosité, donc le jour, suffit. Une journée nuageuse n’empêche donc pas ni la production d’eau chaude, pour les panneaux solaires thermiques, ni la production d’électricité, pour les panneaux photovoltaïques.

Il existe 3 principaux types de panneaux solaires photovoltaïques :

  • Les panneaux à cellules monocristallines : elles sont issues d’un seul bloc de silicium, et ces panneaux offrent le meilleur rendement.
  • Les panneaux à cellules polycristallines : elles sont ’un bloc de silicium cristallisé. Ces panneaux offrent un rendement inférieur à ceux constitués de cellules monocristallines.
  • Les panneaux à cellules amorphes : les cellules sont constituées à partir d’un gaz de silicium. Le rendement de ces panneaux est le moins élevé.

L’entretien des panneaux solaire est minimum. Il suffit en effet de procéder au lavage de la vitre, à l’aide d’eau tiède et d’un chiffon, lorsqu’une pellicule de poussière trop importante se dépose dessus, en général une à deux fois par an.

Il est tout à fait possible sur une installation photovoltaïque pour la modifier, tant pour réduire la surface des panneaux que pour l’augmenter. Il faudra alors adapter l’onduleur solaire et le nombre de batteries si nécessaire.

Les kits solaires photovoltaïques sont prêts à poser. Il est donc envisageable pour un bon bricoleur de le faire soi-même. Si vous souhaitez vous adresser à un professionnel, choisissez-en un qualifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) afin d’avoir la garantie d’un travail effectué dans les règles de l’art.

Une filière de récupération et de recyclage des matériaux a été créée par les fabricants de panneaux solaires photovoltaïques, l’association PV Cycle, avec un système volontaire de collecte et de traitement des panneaux.

En général, toutes les toitures peuvent recevoir des panneaux solaires, si elle n’est pas ombragée. Pour un rendement optimal, il est préférable qu’elle soit orientée plein Sud et que son inclinaison soit de 30 °. Cependant, les productions sont aussi très efficaces pour des orientations Sud-Est ou Sud-Ouest.

Les kits solaires photovoltaïques sont prêts à poser. Il est donc envisageable pour un bon bricoleur de le faire soi-même. Si vous souhaitez vous adresser à un professionnel, choisissez-en un qualifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) afin d’avoir la garantie d’un travail effectué dans les règles de l’art.

Si vos panneaux solaires sont à plus de 1,80m du sol, il est nécessaire de remplir une déclaration préalable de travaux auprès de votre mairie.

Une filière de récupération et de recyclage des matériaux a été créée par les fabricants de panneaux solaires photovoltaïques, l’association PV Cycle, avec un système volontaire de collecte et de traitement des panneaux.

En plus d’être économiques, les panneaux solaires sont aussi écologiques. En effet, ils fonctionnent grâce à une énergie propre, gratuite, illimitée et inépuisable : le soleil.
Ainsi, ils ne produisent aucun gaz à effet de serre pendant leur fonctionnement.

Un panneau solaire est composé de modules de semi-conducteurs. Ces semi-conducteurs sont composés de matériaux dont les électrons sont activés par les photons des rayons solaires.
Cette activation permet la production de courant continu.

Il existe 3 principaux types de panneaux photovoltaïques :

 

  • Les modules à cellules amorphes : produites à partir d’un gaz de silicium, ces modules ont un rendement assez faible.
  • Les modules à cellules polycristallines : issus d’un bloc de silicium cristallisé, leur rendement est assez bon.
  • Les modules à cellules monocristallines : issus d’un seul bloc de silicium, ces modules ont le meilleur rendement actuellement.

Un kit solaire photovoltaïque permet de produire de l’électricité de manière autonome. Pour ce faire, il est constitué de :

  • Un panneau solaire photovoltaïque qui produit de l’électricité en courant continu.
  • Un onduleur solaire qui convertit le courant continu en courant alternatif.
  • Une structure de montage afin de fixer le panneau solaire sur sa toiture.

Un panneau solaire produit de l’électricité en courant continu. Or, cette électricité est inutilisable dans cet état. Il est en effet impératif de la convertir en courant alternatif afin d’alimenter son habitation, et ce grâce à un onduleur solaire. Cette pièce est donc indispensable dans une installation photovoltaïque.

Les batteries solaires permettent de stocker l’électricité produite. Cela permet de la consommer lorsque le soleil ne brille pas assez ou la nuit. Cependant, bien que des batteries solaires rendent l’installation bien plus confortable en lissant la production, elles ne sont pas indispensables. Il est en effet possible de consommer l’électricité directement. Mais lorsque l’ensoleillement sera insuffisant ou inexistant, il faudra inévitablement basculer sur une autre source.
Les batteries solaires sont ainsi particulièrement conseillées pour les sites isolés.

Un panneau solaire thermique produit de l’eau chaude.
Un liquide caloporteur traverse le panneau solaire à travers un tube. Ce tube récupère les calories des rayons solaires absorbés par une surface noire, placée dans le fond du caisson isolé. Une vitre posée sur le caisson permet d’emprisonner les rayons solaires afin d’augmenter le rendement des panneaux, en reproduisant l’effet de serre.

Les panneaux solaires thermiques peuvent alimenter le réseau d’eau chaude sanitaire d’une habitation. Ils peuvent aussi alimenter le réseau de chauffage, ou encore chauffer une piscine.

Il existe 3 différents types de panneaux solaires thermiques :

 

  • les capteurs plans vitrés : ces caissons vitrés sont traversés par un liquide caloporteur contenu dans un tube, et reproduisent l’effet de serre. Ces capteurs sont les plus communs et ont un bon rendement.
  • les tubes sous vide, qui sont des tubes traversés par un capillaire placé sur une ailette noire. Très performants, ils sont aussi coûteux, et surtout très fragiles, rendant leur installation plus délicate.
  • les capteurs plan non vitrés, qui sont généralement utilisés pour le chauffage des piscines. Moins coûteux, ils sont aussi beaucoup moins performants.

Afin d’optimiser le taux d’ensoleillement sur ses panneaux tout au long de l’année, il est préférable de les orienter plein Sud avec une inclinaison de 30 °. Cependant une orientation Sud-Ouest ou Sud-Est avec une inclinaison comprise entre 25 et 45° conviendra aussi.

Bien que cela puisse paraître étonnant, les installations solaires, aussi bien thermiques que photovoltaïques ne demandent que très peu d’entretien.
En effet, un lavage annuel ou semestriel des panneaux, à l’aide d’un chiffon et de l’eau tiède est suffisant pour enlever la pellicule de poussière qui s’y dépose.
Dans le cas d’un installation solaire photovoltaïque, il faudra porter une attention plus particulière à l’onduleur solaire, seule pièce d’usure de l’installation.

Il est autorisé au Sénégal d’installer des panneaux solaires, aussi bien photovoltaïques que thermiques, chez soi. Cependant, s’ils sont placés à plus d’1,80m du sol, il est indispensable de déposer une déclaration préalable de travaux auprès de sa mairie.

tendance 2021 energie renouvelable
demarrons votre projet

Mettons en route votre projet

Vous avez un projet et souhaitez le lancer dans les plus brefs délais. Donnez-nous vos coordonnées.